CO₂

Le transport de CO₂ et le CCUS : un enjeu pour la décarbonation de l’industrie
Logo CO2 et photo industrie (getty images)

Le captage, le stockage et la valorisation du CO2 sont une solution de décarbonation complémentaire aux gains d’efficacité énergétique et au développement des énergies renouvelables et bas-carbone. Le CCUS (Carbon, Capture, Utilization, Storage) est un des leviers du scénario Net Zero Emission de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) qui vise un objectif de 7,6 Gt de CO2 capturés chaque année à partir de 2050. Dans ce contexte, GRTgaz œuvre au déploiement de cette solution par la construction de réseaux de transport dédiés pour acheminer le CO2 de son lieu de captage à son lieu de stockage ou de valorisation.

« Acteur majeur du transport de gaz en France, GRTgaz met son expertise au service du déploiement de nouveaux réseaux de transport pour soutenir la décarbonation et répondre aux enjeux de la transition énergétique. GRTgaz s’engage dans des projets fédérateurs, regroupant l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur - des émetteurs de CO₂ aux porteurs de projets de valorisation énergétique -, dans une logique de développement industriel des territoires. »

Pierre-Yves Le Strat

Responsable d’affaires au sein du pôle Transport Hydrogène et CO₂

Le CCUS, une solution de décarbonation de l’industrie

Le CCUS (Carbon Capture Utilization and Storage) désigne le captage, le stockage et la valorisation du CO2. Cette technique consiste à capter le CO2 émis pour, soit le séquestrer dans d’anciens gisements d’hydrocarbures ou dans des couches géologiques profondes, soit le réutiliser pour de nouveaux usages industriels et énergétiques (carburants de synthèse, etc.). C’est une solution de décarbonation pour les secteurs industriels fortement émetteurs de CO2 et ne disposant pas d’alternatives énergétiques décarbonés durables.

Le CCUS nécessite un réseau de transport performant pour acheminer les très grandes quantités de CO2 de son lieu de captage à son lieu de valorisation ou de stockage. C’est à ce niveau qu’intervient GRTgaz en déployant des infrastructures de transport dédiées et adaptées. 

Où en sont les projets de transport de CO2 en France ?

GRTgaz s’organise pour répondre en priorité aux besoins des premiers projets nationaux, répartis dans les trois zones industrielles les plus émettrices de CO2 en France : 

  • Bassin de Dunkerque : le projet vise à développer un réseau de canalisations de CO2 sur la zone industrielle portuaire de Dunkerque. L’appel à manifestations d’intérêt réalisé en 2023 a révélé un besoin de transport de CO2 de l’ordre de 3,5 Millions de tonnes à échéance 2030-2035. Il a aussi permis d’identifier des projets locaux de valorisation de CO2. La réalisation de l’étude de faisabilité est en cours. Objectif : une mise en service en 2028.
  • Saint-Nazaire – Montoir-de-Bretagne : en partenariat avec Elengy et divers émetteurs industriels de CO2, le projet GOCO2vise à capter le CO2 des sites industriels et l’acheminer jusqu’au terminal d’export maritime de Saint-Nazaire à destination de zones de stockage géologique. La capacité est estimée à 2,6 Millions de tonnes par an à l’horizon 2030. Il pourrait à terme transporter et exporter jusqu’à 4 millions de tonnes par an de CO2 en 2050. Un appel à manifestations d’intérêt est prévu en 2024 pour affiner les besoins. Objectif : une mise en service en 2030.
  • Bassin Marseille – Fos-sur-Mer - Vallée du Rhône : ce projet vise à construire un réseau de transport de CO2 et un terminal d’export de CO2 liquide. L’étude de feuille de route est en cours, en coordination avec de nombreux acteurs locaux (Elengy, opérateurs de canalisations de pétrole, émetteurs industriels,...)

Emissions de C02 EU-ETS (2019) 
Cartogramme de Dorling des émissions de CO2 EU-ETS en 2019

Les cercles sont proportionnels à la quantité d'émissions et, si nécessaire, déplacés aussi peu que possible pour éviter les superpositions.

Le total des émissions représentées est de 94 Mt.

Pour référence, les émissions françaises totales de GES en 2019 étaient d'environ 440 Mt de CO2e, et les émissions importées de 358 Mt de CO2e (source : Citepa).

 

Bassins les plus émetteurs de CO2 avec projets CCUS émergents

Source : European Union Transaction 2021 ; Base Sirena 2021, Insee ; Base officielle des codes postaux 2021, La Poste ; Natural Earth 2021

Les implications de GRTgaz

GRTgaz s’affirme comme un acteur clé dans la mise en œuvre de la technologie CCUS en France. Aux côtés de ses partenaires, il promeut le développement de la filière de captage, de stockage et de valorisation du CO2 en France.

GRTgaz est membre du club CO2. L’association regroupe aujourd’hui 69 acteurs français du CCUS. Interlocutrice des pouvoirs publics, elle est un lieu d’échanges, de retours d’expérience et d’initiatives.

GRTgaz co-pilote également avec TotalEnergies et TechnipEnergies le groupe de travail CCUS au sein du CSF Nouveaux systèmes énergétiques.