Nos engagements

La démarche RSE de GRTgaz scelle un engagement de toute l’entreprise en faveur des objectifs du développement durable et de l’ensemble de ses parties prenantes, et décline concrètement la mise en œuvre de la raison d’être de l’entreprise. Elle matérialise comment GRTgaz prend en compte dans sa stratégie et ses activités au quotidien l’ensemble de ses impacts tant négatifs que positifs pour la société et l’environnement.
Anaerobic digestion unity in Combrand - Photo: Thierry Duqueroix

GRTgaz s’engage pour et avec ses parties prenantes

La démarche RSE de GRTgaz est le fruit d’une réflexion qui a associé plus de 50 parties prenantes internes et externes dans un but commun : prioriser et bâtir des engagements clairs, assortis d’indicateurs clés pour en vérifier la mise en œuvre et rendre compte. S’articulant avec la raison d’être de l’entreprise, cette démarche incarne sa volonté de s’engager dans une gouvernance toujours plus intégrée, financière et extra-financière.

Publications

Déclaration de performance extra-financière de GRTgaz 2020
Brochure

Déclaration de performance extra-financière de GRTgaz 2020

Notre politique RSE en matérialise des engagements essentiels autour de trois axes : agir pour une neutralité carbone abordable (premier axe), en relevant les défis de la transition écologique avec nos salariés et nos parties prenantes (deuxième axe), tout en assurant avec responsabilité nos activités (troisième axe). Autour ce ces 3 axes, cette politique établit les 10 engagements de GRTgaz en matière de RSE avec des objectifs quantitatifs fixés à 2024 et pour certains engagements à 2030. Elle concrétise comment l’entreprise contribue à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable définis par l’Organisation des Nations Unies. 

Une démarche RSE articulée en 3 axes

Face au défi climatique, GRTgaz s’engage sur une trajectoire carbone ambitieuse pour ses besoins et ceux du monde du gaz en s’inscrivant depuis 2016 et pour le futur dans une trajectoire « sous les 2°C », conformément à l’Accord de Paris sur le Climat. Objectif : réduire de 20 % les émissions de CO2 de notre bilan carbone en 2024 et de 40 % en 2030 (par rapport à 2019). Les efforts concerneront non seulement nos émissions industrielles, mais aussi progressivement l’ensemble de nos activités tertiaires (achats, eco-conception…) et façons de travailler.
Parallèlement, l’entreprise promeut et accompagne le développement des gaz renouvelables et leur valorisation via les réseaux de gaz. Il s’agit désormais d’accélérer le déploiement des relais du gaz naturel, afin de décarboner la chaîne gazière et ses usages.

Avec l’ensemble des acteurs des filières de production de gaz renouvelables, l’ambition est de raccorder aux réseaux de gaz français 12 TWh de gaz renouvelable en 2024 et 40 TWh en 2030, afin de placer la chaine gazière sur une trajectoire neutre pour le climat en 2050. 
GRTgaz souhaite apporter à ses clients l’accès à une énergie compétitive sur le long terme, en contribuant à l’émergence de solutions durables abordables. Dans un contexte de baisse des consommations notamment grâce à l’efficacité énergétique, l’idée est de maintenir d’ici à 2024 un coût moyen d’accès au réseau de transport de gaz à 48 centimes d’euros par KWh/jour/an. Il s’agit également de contribuer au côté des filières de production de gaz renouvelables aux efforts de compétitivité. Ainsi, GRTgaz s’engage a diminuer de 20 % le coût des installations d’injection de gaz renouvelables dans nos réseaux.

Afin d’être compatible avec l’Accord de Paris, l’entreprise, en lien avec la CRE, engage les moyens nécessaires pour réduire son impact carbone en conséquence et contribuer au développement des gaz renouvelables. Ces dépenses en Capex et Opex permettent de mettre en œuvre de manière opérationnel les politiques liées aux trois grandes familles d’actions : adapter l’outil industriel et les offres, développer des relais de croissance industriels de transport des gaz renouvelables et accompagner le développement des filières. 

Le destin de GRTgaz et la réussite face aux défis de la transition écologique et énergétique est directement lié à celui de ses salariés et parties prenantes. 
Face aux transformations à venir, la clé de voûte reposera sur l’engagement et les capacités d’adaptation et d’innovation des salariés. Pour ses salariés, GRTgaz s’engage à favoriser le développement des compétences, la diversité et la qualité de vie au travail (QVT). Cet engagement se matérialise par plusieurs objectifs chiffrés pour 2024 : taux de féminisation des managers à 25,5 %, une augmentation de 7 points du taux d’engagement des salariés et de 4 points pour l’indice QVT (par rapport à 2018). 

GRTgaz s’engage à accompagner ses clients dans leurs besoins énergétiques et dans la décarbonation de leurs usages. L’entreprise va s’appuyer sur une démarche de concertation et d’écoute pour développer ses infrastructures, faciliter l’accès au marché, enrichir son offre et proposer de nouveaux services. Il s’agit désormais d’apporter avec nos clients les preuves indiscutables de la pertinence des gaz renouvelables face à leurs propres défis de transition écologique. Trois indicateurs-clés sont définis sur 2024 dans cette perspective : maintenir un niveau de satisfaction clients à 90 %, développer 20 partenariats avec ses clients autour de la décarbonation et réaliser 16 raccordements de stations GNV/bioGNV.

GRTgaz s’engage à co-construire avec les territoires, des solutions énergétiques durables. Sa volonté est de contribuer à révéler leur potentiel d’énergies renouvelables, ainsi qu’à résoudre leurs défis écologiques et sociétaux à l’aide de solutions gaz. Le développement de cette coopération devra se concrétiser d’ici à 2024 par 16 bilans gaz régionaux renouvelés, permettant de mesurer les impacts économiques, sociaux et environnementaux de nos activités et engagements à l’échelle des régions, et 3 nouveaux démonstrateurs pour les nouvelles filières de gaz renouvelable (pyrogazeification, gazeification hydrothermale, transport d’hydrogène), qui ont vocation à prendre le relais du biométhane actuellement en phase d’industrialisation.

GRTgaz veille à travers ses engagements, déclinés dans sa politique achat, à développer une relation pérenne avec ses fournisseurs et favoriser les achats auprès du secteur du travail protégé et adapté. La satisfaction des fournisseurs est un élément clé de cette pérennité. La 3e édition du Baromètre fournisseurs, réalisée en 2019, confirme un bon niveau de satisfaction à hauteur de 77 % pour la collaboration avec GRTgaz par les entreprises. En 2020, GRTgaz a payé 97 % de ses fournisseurs dans les délais. GRTgaz s’est aussi fixé comme objectif à 2020 de réaliser 1,5 million d’euros d’achat auprès du secteur du travail protégé et adapté TPA, soit 25 % de plus que la réglementation. Cet objectif a été dépassé en dépit du contexte Covid-19.

Depuis 2016, GRTgaz s’est doté d’un Conseil des parties prenantes destiné à mieux intégrer les attentes de la société et les enjeux de la Responsabilité sociétale. Cette instance apporte au directeur général de GRTgaz une expertise complémentaire sur la perception des activités de l’entreprise par l’externe et la compréhension du monde dans lequel elle évolue.

C’est aussi 262 engagements avec des parties prenantes, sous forme d’adhésions, partenariats et mécénats qui ont été comptabilisés en 2020, pour plus de 50 % directement dans les territoires. Ces engagements auprès des différentes familles de parties prenantes et au service des enjeux stratégiques et sociétaux de GRTgaz ont représenté près de 2,7 millions d’euros en 2020.

GRTgaz s’engage au service de la transition énergétique et de ses parties prenantes, ces engagements ne se conçoivent que dans le respect absolu des exigences de nos missions de service public : sécurité des personnes et des biens, continuité et qualité de l’approvisionnement, éthique et conformité réglementaire, respect de l’environnement, autant de conditions incontournables de l’exercice de nos activités au quotidien.

Priorités absolues : veiller à la sécurité des femmes et des hommes, à celle des infrastructures mais aussi garantir la continuité de ses activités. L’entreprise poursuivra sans relâche ses efforts pour maintenir le taux de fréquence des accidents sous la barre de 2,1. Pour garantir la sécurité de ses installations, 40 % des canalisations de GRTgaz devront être inspectées et traitées en 2024 dans le cadre du plan décennal, entre autres mesures.

GRTgaz s’engage aussi à exercer ses activités avec éthique et indépendance {lien vers la page Ethique}. Les principes inscrits dans la Charte éthique de GRTgaz se déclinent en 4 messages :

  • agir en conformité avec les lois et réglementations,
  • renforcer la culture de l’éthique,
  • faire preuve de bonne foi, intégrité et loyauté,
  • respecter les autres.

D’ici à 2024, 100 % des salariés de GRTgaz seront formés à l’éthique.

GRTgaz agit pour la planète et la biodiversité en conciliant l’emprise et l’entretien de son réseau avec la préservation et le maintien des écosystèmes, en déployant des alternatives aux produits phytosanitaires et en encourageant la valorisation des déchets issus de ses activités industrielles et tertiaires. D’ici à 2024, 30 % de ses installations de surface passeront en « zéro phyto ». Et d’ici à 2030, GRTgaz vise un taux de valorisation de tous ses déchets de plus de 90 % chaque année.

Être responsable, c’est aussi travailler sur l’acceptabilité des ouvrages. Pour les ouvrages qui le nécessitent, GRTgaz s’attache à obtenir l’avis de chaque partie prenante avant leur réalisation pour assurer leur intégration et leur acceptabilité. Si le projet le permet, les mesures d’évitement sont privilégiées afin de réduire leur impact sur l’environnement