Consultation des acteurs du marché de l’hydrogène bas-carbone et renouvelable

Restitution des premiers enseignements et prochaines étapes
Hydrogene visual - photo: gettyimages  / remotevfx

GRTgaz et Teréga, ont lancé la première consultation nationale du marché hydrogène renouvelable et bas-carbone le 1er juin 2021 en présence de Thierry Trouvé, Directeur général de GRTgaz, et de Dominique Mockly, Président et Directeur général de Teréga. Découvrez sur cette page les premiers enseignements du marché.

La consultation des acteurs du marché hydrogène, une démarche participative

Cette consultation fait suite à un besoin de planification du réseau, identifié par GRTgaz et Teréga, pour répondre à la fois aux besoins des acteurs du marché de l’hydrogène aux niveaux local, national et européen mais également dans l’optique de valoriser à long terme les infrastructures existantes de transport et de stockage de gaz. 

Elle s’est adressée à tous les acteurs du marché de l’H2 : industriels, utilisateurs d’H2 actuels ou futurs, fournisseurs, producteurs, expéditeurs d’énergie, acteurs publics et institutionnels, associations, opérateurs d’infrastructures et acteurs académiques.

La consultation s’est clôturée le 10 septembre 2021. Le 6 octobre 2021, GRTgaz et Teréga ont restitué au marché les premiers enseignements de cette consultation, repris ci-dessous.

Un marché de l’hydrogène dynamique et des acteurs mobilisés

GRTgaz et Teréga ont reçu plus de 130 réponses au questionnaire de la consultation permettant d’identifier précisément 90 sites potentiels de production et/ou de consommation.

Les acteurs du marché ont souhaité aller au-delà de la réponse au questionnaire en sollicitant auprès de GRTgaz ou de Teréga près de 60 échanges bilatéraux afin d’approfondir l’expression de leurs attentes et besoins de transport et de décarbonation de leurs usages.

Les acteurs industriels, notamment les secteurs fortement consommateurs d’énergie et émetteurs de CO2, se sont largement mobilisés représentant près de la moitié des répondants.

Types de répondants à la consultation H2

60 % des répondants industriels identifient l’hydrogène comme vecteur de décarbonation de leurs activités et l’envisagent dès à présent dans leurs stratégies. 

Le marché est donc fortement tiré par le besoin de décarboner les activités industrielles françaises auquel des expéditeurs, fournisseurs, producteurs d’énergie souhaitent répondre, soutenu par des collectivités engagées dans la transition énergétique de leurs territoires.

Le volume, la qualité et la représentativité des données fournissent à GRTgaz et Teréga un premier socle informatif pour affiner leur scénario de développement du réseau de transport H2, en réponse aux besoins d’infrastructures à court, moyen et long termes. 

Les acteurs du marché quant à eux sont dans l’attente d’une plus grande structuration et planification du marché au niveau national afin de pouvoir mieux estimer quantitativement leurs potentiels de consommation et de production d’hydrogène.

Les données issues de cette consultation de marché sont agrégées à une maille suffisamment large pour assurer la confidentialité des informations reçues et l’anonymat des répondants.

Les premiers grands enseignements de la consultation H2

Les acteurs envisagent bien un développement du marché par étapes :

  • à très court terme et déjà en cours, une période d’acculturation au vecteur hydrogène, pour ne pas prendre de retard sur la généralisation attendue de cette solution de décarbonation ;
  • à court terme, un déploiement du vecteur H2 au sein d’écosystèmes locaux propices à sa production et consommation notamment dans les usages industriels et de mobilité ;
  • à moyen terme, la constitution de vallées hydrogène reliant les écosystèmes locaux à dominance production ou consommation d’hydrogène via un réseau régional de transport par canalisation;
  • à long terme, la structuration d’un réseau interconnecté à l’échelle européenne de transport par canalisation, intégrant les infrastructures de stockage.

La réponse du marché confirme largement les zones géographiques de production et/ou de consommation d’hydrogène initialement identifiés dans le rapport European Hydrogen Backbone.

Carte : zones géographiques de production et/ou de consommation d’hydrogène initialement identifiés

Sur la base des informations quantitatives reçues à ce jour au sein de ces zones H2, les volumes produits et consommés ne permettent pas un équilibre entre offre et demande d’hydrogène à moyen et long terme, lequel nécessitera des échanges inter-régionaux à minima.

Pour les acteurs du marché, la compétitivité financière est le facteur clé de succès de développement du vecteur H2. Les répondants portent une attention particulière aux coûts de transport, aux coûts de production d’EnR mais aussi au prix des quotas de CO2

90 % des répondants envisagent un transport d’hydrogène, du lieu de production au lieu de consommation, via un réseau de canalisations, contre 42 % via le réseau routier ou ferroviaire et à la marge par bateau.

Mode(s) de transport envisagé(s) de l'H2 du lieu de production au lieu de consommation

Dans une optique d’optimisation des coûts, les transporteurs d’énergie se doivent de planifier dès à présent le réseau hydrogène de demain pour répondre au besoin de transport par canalisation exprimé par le marché.

Les consommateurs d’hydrogène font également part d’une nécessité de sécurité et de diversité des approvisionnements. Pour cela, les acteurs attendent :

  • Des infrastructures de transport et de stockage transparentes, accessibles par les tiers, fiables, optimisées et interconnectées à l'échelle européenne garantissant un accès pérenne et non-discriminant à l’H2 à un prix compétitif.
  • Une visibilité sur le déploiement des infrastructures hydrogène, permettant aux producteurs et consommateurs d’H2 de programmer leurs investissements.  
  • Un besoin d'interconnexion du réseau français H2 à venir dans un futur réseau européen H2. À noter que 58 % des répondants à la consultation exercent une activité à l’échelle européenne (unité(s) de production dans un pays européen, opérateurs de réseaux adjacents). 

Une première analyse des réponses au questionnaire permet d’identifier le sujet des complémentarités CO2-H2 comme étant une préoccupation majeure des acteurs du marché de l’hydrogène. À ce titre, 46 % des industriels envisagent le captage, le stockage et/ou la valorisation du CO2 comme une solution de décarbonation de leur activité et poussent en faveur d’une consultation de marché CO2, pour une planification coordonnée d’infrastructures dédiées. 

Les prochaines étapes de la consultation H2

Pour prolonger les échanges avec les acteurs des territoires autour des questions de complémentarités CO2-H2, sujet identifié par les répondants de la consultation, GRTgaz organisera en novembre 2021 de premiers ateliers territoriaux. Ces ateliers ont pour objectif d’étudier les complémentarités existantes ou à venir à l’échelle locale et de consolider les besoins et attentes des acteurs en matière d’infrastructures de transport de CO2. Cette démarche sera poursuivie en 2022 dans d’autres territoires par GRTgaz et Teréga. 

Sur la base de l’analyse approfondie des réponses à la consultation, des enseignements tirés des ateliers territoriaux et des échanges bilatéraux avec les acteurs du marché de l’H2, GRTgaz et Teréga présenteront, début 2022, une vision consolidée et partagée du futur marché de l’hydrogène bas carbone et renouvelable. 

La démarche de consultation de cette année a vocation à être réitérée afin de recueillir régulièrement les besoins de transport qui seraient amenés à évoluer et s’assurer qu’une co-construction du réseau soit bien au service de l’intérêt général.

Démarche de consultation annuelle ou  bisannuelle - schéma

Publications

Conditions-techniques-economiques-injection-hydrogene-reseaux-gaz-rapport-2019
Plaquettes

Conditions techniques et économiques d’injection d’hydrogène dans les réseaux de gaz naturel

Panorama du gaz renouvelable 2020
Brochure

Panorama du gaz renouvelable en 2020

Pour aller plus loin