Semaine européenne de la réduction des déchets

Nous pouvons tous agir.
Evry-Grégy maintenance work (photo: Franck Dunouau) - waste visual (2020 renewable gas campaign) - European Week for Waste Reduction logo

La semaine européenne de la réduction des déchets, SERD, s’achèvera le 28 novembre 2021. L’occasion pour GRTgaz de faire le point sur ses actions en matière de réduction des déchets et sur les récents partenariats conclus en faveur de la protection de l’environnement.

Initiée en France par l’Ademe en 2006, puis élargie à l’Europe, la Semaine européenne de réduction des déchets, SERD, vise à sensibiliser la population à la nécessité de réduire le volume de ses déchets.

L’objectif est triple :

  • économiser les matières premières,
  • limiter l’impact des activités humaines sur l’environnement
  • diminuer le coût des déchets pour la collectivité.

De l’amélioration des modes de production à l’adoption d’un mode de consommation plus raisonnable en passant par la prévention des déchets dangereux, les voies de progrès sont nombreuses et touchent tous les acteurs de la société. Comme l’année passée, GRTgaz s’est fait le relai de l’événement.

Réduction des déchets : une préoccupation constante de GRTgaz

Le sujet constitue une priorité de longue date pour GRTgaz qui affiche déjà un taux de valorisation de ses déchets de 98 % (source : Déclaration de performance extra-financière de GRTgaz 2020 - DPEF). Porteur d’un projet d’entreprise, CAP 24, largement tourné vers la transition énergétique avec pour objectif la neutralité carbone des gaz transportés d’ici 2050, GRTgaz soutient aujourd’hui activement le développement des nouveaux modes de production de gaz renouvelable : méthanisation, pyrogazéification, gazéification hydrothermale, méthanation et hydrogène.

Nouveaux gaz renouvelables, une piste prometteuse

Bas carbone, ces gaz sont produits à partir de déchets et matières provenant de nombreux secteurs tels que l’agriculture, l’industrie agro-alimentaire, la restauration collective ou les collectivités locales via la collecte d’ordures ménagères, de déchets verts ou de boues d’épuration. Ils permettent de limiter le gaspillage tout en contribuant à l’émergence d’une économie circulaire et à la création de valeurs locales. GRTgaz développe d’étroites relations avec les acteurs associatifs œuvrant dans ce domaine. C’est le cas, notamment, de France Nature Environnement, une Fédération réunissant 6 000 associations de protection de l’environnement, soit quelque 900 000 adhérents.

Publications

Déclaration de performance extra-financière de GRTgaz 2020
Brochure

Déclaration de performance extra-financière de GRTgaz 2020

Panorama du gaz renouvelable 2020
Brochure

Panorama du gaz renouvelable en 2020

Mutualiser les expertises pour accélérer les progrès

Convaincus que le dialogue et le partage d’expertises constituent les meilleurs moyens de faire progresser les pratiques, GRTgaz et France Nature Environnement ont signé en juin 2021 une convention de partenariat nationale visant à contribuer ensemble à l’atteinte des objectifs de transition énergétique. Le soutien au développement des nouveaux gaz renouvelables en constitue un axe clef. Déjà à l’origine d’un premier outil d’aide à la décision sur les projets de méthanisation, les deux partenaires travaillent aujourd’hui sur le sujet de la pyrogazéification.

>> Présentation du partenariat entre GRTgaz et France Nature Environnement

Demain, tous Sentinelles de la nature

La préservation de la biodiversité constitue un autre engagement phare de GRTgaz. Signataire, en juin 2021, d’une convention de partenariat local avec France Nature Environnement Ile-de-France, la délégation territoriale Val de Seine GRTgaz s’est notamment engagée à mieux faire connaître l’action Sentinelle de la nature auprès de ses salariés. Déployée par FNE, cette plateforme numérique permet de notifier aux référents associatifs de la région des atteintes à la nature ou, au contraire, de leur signaler des initiatives remarquables. Sillonnant pour certains régulièrement les territoires, les collaborateurs de GRTgaz semblent en effet des « Sentinelles de la Nature » toutes trouvées.

Pour aller plus loin