logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Le Gaz. L’Énergie des Possibles. Une campagne inédite pour révéler toutes les innovations du gaz en faveur de la transition écologique

Technologie performance gaz

Un atout compétitif pour les industries.

Alors que les réglementations sur les émissions de gaz à effet de serre et l’efficacité énergétique se durcissent et que les taxes s’alourdissent, le gaz naturel représente un véritable atout au service de la compétitivité des industriels.

GRTgaz les accompagne dans le déploiement d’une utilisation optimisée du gaz naturel, une solution qui conjugue économies d’énergie et respect de l’environnement.

Technologies gaz performantes - équivalent à 2 500 éoliennes installées en 2014

 

Technologies gaz performantes - équivalent à 2 500 éoliennes installées en 2014

Améliorer la performance énergétique de son site industriel

Technologies gaz performantes - comparaison gaz naturel, fioul lourd et charbon

Outre l’opportunité de bénéficier d’un marché de gros dynamique et d'un prix compétitif par rapport à d’autres énergies telles que le fioul, le gaz offre des atouts indéniables dans le contexte réglementaire et technologique actuel.

1. Avec des normes relatives à la qualité de l’air plus contraignantes, notamment avec la transposition de la Directive IED (Industrial Emissions Directive), la mise en œuvre du « Plan Particules » et les plafonds imposés à la France par la Directive NEC (National Emissions Ceilings), le gaz s’impose comme l’alternative. L’usage de combustibles liquides sera nettement plus contraint et les exigences sur les poussières seront plus fortes qu’auparavant (combustibles concernés : biomasse, charbon, fuel). Or, la combustion du gaz naturel n’émet ni suie, ni poussière. Elle génère 30 % de CO2 de moins que le fioul et 45 % de moins que le charbon, moins de NOx et très peu de SO2, responsable des pluies acides. On retiendra la Valeur Limite d’Émission de 100 mg/Nm3 de NOx pour le gaz naturel, pour les chaudières neuves comme pour les chaudières existantes, ainsi que sur la mesure en continu des émissions dans un certain nombre de configurations.

2. Dans le domaine fiscal également, pour les industriels redevables de la TGAP (Taxe Générale sur les activités polluantes), le gaz représente un atout économique puisque les taux en vigueur sur les émissions de SOx et poussières totales en suspension ont été triplés en 2013.

3. Dans le domaine de l’efficacité énergétique, l’année 2015 a été marquée par la mise en application des conséquences de la Directive EED (Energy Efficiency Directive), à savoir l’obligation des grandes entreprises à procéder tous les 4 ans à un audit énergétique. Celui-ci constitue une réelle opportunité d’amélioration des processus industriels et de diminution du coût du poste énergie.

Technologies gaz performantes - comparaison gaz naturel, fioul lourd et charbon

Optimiser les usages du gaz naturel pour l’industrie

Aux cotés des industriels, les experts de GRTgaz étudient les meilleures solutions pour optimiser leurs usages du gaz naturel et réaliser des économies.

Par exemple, dans le cas des chaufferies industrielles, 4 types de mesures se dégagent :

1. Le suivi énergétique des consommations d’énergie et d’eau. Première des actions à mettre en place, ce suivi permet de déterminer précisément la répartition de l’énergie entre les différents postes utilisateurs et de disposer de moyens de détection d’éventuelles dérives des consommations.

2. Le contrôle périodique des performances des chaudières, via l’analyse régulière de la combustion, le calcul des rendements utiles, et, si besoin, la réalisation de réglages. Obligatoire pour les chaudières de plus de 400 kW, ce contrôle est primordial. L’optimisation de la combustion ou la mise en place d’une régulation O2-CO peut faire gagner 0,5 % à 2 % de rendement sur PCI.

3. L’optimisation et l’installation de procédés performants tels que la mise en place de brûleurs micro-modulants, telles la mise en place de brûleurs micro-modulants, de condenseurs ou d’économiseurs, la gestion des purges et si possible leur valorisation thermique.

4. L’optimisation du réseau vapeur en isolant les canalisations, en mettant en place une maintenance préventive du parc de purgeurs ou en utilisant la vapeur de revaporisation. À titre d’illustration, on considère que 20 % du parc de purgeurs se montrent défectueux chaque année. Hors, une fuite sur un purgeur représente 5 à 20 kg/h de vapeur perdue.

Si ces pistes d’économies sont « classiques », chaque chaufferie est bien souvent un cas particulier. Aussi le choix de la (ou les) solution(s) à mettre en œuvre dépend-il de la spécificité du site et de la façon dont est produite et utilisée la vapeur.

Caractéristiques de l’installation

Besoins de vapeur du site

10 t/h

Consommation annuelle de FOL TBTS

4 145 t/an

soit une facture énergie de

870 k€ HTT/an

En convertissant la chaudière au gaz naturel

Gain énergétique total (rendement d’exploitation, mise en œuvre du combustible, brûleurs plus performants) :

De 5,5 à 9 %

Gain supplémentaire possible pour la solution gaz en mettant en place une solution de récupération de chaleur sur les fumées….

De 4 à 5 %

Écart de prix entre les deux combustibles*, économie globale HT…

De 35 à 38 % soit environ 320 k€/an (hors gains sur les taxes TICP, TGAP,…)

* Hypothèses de prix des énergies (prix indicatifs de marché février 2016) :
FOL TBTS : 210 €/t (ou 18,6 € HTT/MWh PCI)
Gaz naturel : 12 € HTT/MWh PCS

Les Clubs de Performance Industrielle

Pour répondre aux besoins spécifiques de chaque consommateur l’efficacité énergétique est désormais un facteur de compétitivité. A l’avenir, les réflexions sur la gestion de l’approvisionnement iront de pair avec le développement d’usages performants et efficaces énergétiquement. Technique, achat, exploitation, réglementation, fiscalité… Toutes ces composantes se retrouvent de plus en plus, et inextricablement, au cœur des réflexions industrielles pour faire évoluer les outils et les méthodes de production. GRTgaz anime de façon régulière des Clubs de Performance Industrielle, dédiés à un groupe de consommateurs pouvant échanger sur les mêmes problématiques par secteur (verrerie, agro-alimentaire..) ou par thème (comptage, approvisionnement…).

La cogénération : une solution performante

Technologies gaz performantes - EDF « Centrale à cycle combiné au gaz naturel de Bouchain »
Technologies gaz performantes - EDF « Centrale à cycle combiné au gaz naturel de Bouchain »« Regardez le témoignage des Serres de la Piogerie en Loire Atlantique  »

De nombreux sites industriels, des chaufferies et des serristes font le choix de la cogénération plus économique et écologique pour leur process. La cogénération permet en effet de produire simultanément de la chaleur et de l’électricité, à partir du gaz naturel.

La chaleur fournie par la cogénération peut être utilisée de différentes manières (chauffage, eau chaude sanitaire…). L’électricité peut être consommée sur site ou revendue pour alimenter le réseau électrique.

La cogénération, particulièrement efficace avec des rendements superieures à 90%, assure au client un double bénéfice :
• un gain énergétique avec la récupération de la chaleur tout en produisant de l’électricité en période de pointe hivernale
• un gain financier grâce à la revente de l’électricité produite

Dans le cas des serristes, il y a également un gain de productivité avec la récupération du CO2 émis par la cogénération pour favoriser la photosynthèse.

Les centrales à gaz au cœur du mix énergétique de demain

Technologies gaz performantes - EDF « Centrale à cycle combiné au gaz naturel de Bouchain »
Technologies gaz performantes - EDF « Centrale à cycle combiné au gaz naturel de Bouchain »D.R. EDF « Centrale à cycle combiné au gaz naturel de Bouchain »

Lorsque la production solaire ou éolienne est insuffisante, les centrales à gaz sont la meilleure option pour prendre le relais et produire l’électricité d’appoint nécessaire avec le minimum d’émissions et le maximum de rendement (55 % contre 35 % pour une centrale à charbon). GRTgaz participe à la performance des centrales à gaz en les approvisionnant avec la fiabilité et la souplesse requises, notamment lors des pointes de demandes électriques.

En raccordant l’ancienne centrale à charbon mainte fois condamnée de Bouchain (Nord Pas-de-Calais), GRTgaz fait le pari de la transition énergétique d’avenir avec ses partenaires EDF et General Electric. Ce sera la première centrale à cycle combiné gaz de nouvelle génération en France et parmi les centrales les plus innovantes d’Europe. Elle offrira une réduction de 10 % de l’empreinte carbone et la suppression de l’émission de 350 Tonnes de poussières de suie. Demain, ce seront donc 68 000 foyers du bassin minier de Douai qui recevront l’électricité produite grâce au gaz naturel transporté par GRTgaz.

Un projet emblématique qui en appelle d’autres par sa contribution à l’équilibre électrique en devenant une composante majeure des smart grids, le système énergétique intelligent et intégré de demain.