logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
GRTgaz vous souhaite une très bonne année 2019
La revue soGaz #2
GRTgaz lance un programme inédit « L’Énergie des Possibles »

Présentation du Dispatching

Les aiguilleurs du sous-sol

Salle de Dispatching national de GRTgaz

C'est depuis la salle de Dispatching National que sont pilotés les flux de gaz sur le réseau de transport principal de GRTgaz.

 

La salle du Dispatching National : cœur du Système Gaz

A ses commandes, une équipe de 35 personnes, sous la responsabilité
du Département Exploitation Système (DSG). 24 heures sur 24 et 365 jours sur 365, sont programmés les débits et les pressions de gaz, à partir des demandes d’acheminement formulées par les expéditeurs.

 

La veille pour le lendemain

Les premières « commandes » des expéditeurs commencent à être enregistrées la veille pour le lendemain. Les expéditeurs « nominent » les quantités en entrée et sortie du réseau contractuel, dans le cadre du contrat qu’ils ont souscrit auprès de GRTgaz. Le premier cycle de nominations démarre ainsi la veille, à 14 heures.

D’autres cycles de nomination suivront, en fonction des ajustements souhaités par les expéditeurs, y compris le jour même.

Ces nominations qui se chiffrent en milliers de données, sont traitées au guichet client du dispatching par l’opérateur « relation client ».

 

L’équilibrage du Système Gaz

Gérer un Système Gaz, c’est fondamentalement trouver l’équilibre entre le gaz qui entre sur le réseau et celui qui en sort.

Pas si simple, car si le gaz arrive en entrée du réseau en quantité prévisible, les consommations sont quant à elles très variables selon les heures de la journée, selon les saisons… Il faut donc « gonfler » le réseau quand les consommations baissent durant la nuit, en prévision des pics de la journée. La quantité de gaz correspondant au cycle de « gonflage-dégonflage » du réseau constitue ce que l’on appelle le « stock en conduite ». De façon plus générale, le Dispatching National gère ces déséquilibres avec des outils de flexibilité. Le stock en conduite constitue le premier outil de flexibilité qui est utilisé.

 

Ajuster les volumes tout au long de la journée et optimiser le pilotage du stock en conduite

La DSG a mis en place le pôle Programmation au sein du Département Exploitation Système. Sa mission principale est d’optimiser la conduite du réseau sur un pas de temps horaire, alors qu’auparavant la programmation des flux était faite pour la journée.

Les « Chargés de Programmation » ont une double mission : préparer la journée du lendemain et superviser le fonctionnement quotidien du Dispatching National, c’est à dire ajuster la conduite selon les aléas de la journée : modification des commandes clients, travaux, météo…

 

Zoom sur la flexibilité

Le réseau doit disposer du maximum de flexibilité afin de pouvoir alimenter les clients quand ceux-ci consomment beaucoup, en journée, et garder du gaz en réserve la nuit, quand les consommations sont plus faibles.

L’écart instantané, entre les entrées de gaz et les consommations, et son cumul au cours d’une journée gazière, constituent le besoin dit de flexibilité intra-journalière.
Pour l’essentiel, c’est le réseau qui joue en quelque sorte ce rôle « d’accordéon », grâce à la variation de la pression. Le réseau principal stocke ainsi du gaz la nuit (stock en conduite), puis le restitue.

Les écarts sont ainsi rattrapés par cet équilibrage, à tout instant et en tout point du réseau, afin d’assurer l’adéquation permanente entre les quantités de gaz entrantes et les consommations sur le réseau.