logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Maquette d’information numérique et interactive Connect
Déclaration de performance extra financière de GRTgaz
Panorama du Gaz renouvelable 2019
La revue soGaz #5

Bilan gaz 2019

Un prix du gaz attractif, des flux exceptionnels et des évolutions concrètes en faveur de la transition énergétique


Présentation de la conférence de presse - 24 janvier 2020
Consulter le support interactif

Bilan gaz 2019 - support interactif


Le retour massif du gaz naturel liquéfié (GNL) en France et en Europe constitue le fait marquant de l’année écoulée. Ce phénomène a provoqué une évolution majeure des flux de gaz sur le continent. La France enregistre une hausse de 87% des entrées de GNL, à 219 TWh, soit le niveau d’importation le plus important de ces 10 dernières années.
En conséquence, 2019 est une année de record pour les transits de gaz vers les pays adjacents avec 115 TWh exportés (contre 67 TWh en 2018) et une augmentation de 75% des flux en sortie vers l’Espagne et la Suisse comparés à 2018.
Cette configuration inédite des flux a favorisé la diversification des sources de gaz en Europe de l’Ouest et la compétitivité du prix du gaz sur le marché de gros en France, dont bénéficient désormais tous les clients, au Nord comme au Sud.

Un marché fluide et un prix attractif du gaz en France qui bénéficient d’un afflux massif de GNL

451 TWh de gaz ont été consommés sur le réseau de GRTgaz en 2019, soit une hausse brute de 2% par rapport à 2018. Une évolution qui s’explique principalement par la forte sollicitation des 13 sites français de production d’électricité à partir du gaz, avec 39% de consommations supplémentaires par rapport à l’année précédente. La consommation des distributions publiques reste stable en données corrigées des effets climatiques tandis que le secteur de l’industrie accuse un léger repli (2%) par rapport à 2018 en raison des arrêts techniques de certains consommateurs programmés au 4e trimestre 2019.
Compte tenu du recul conjoncturel des productions d’électricité hydraulique et nucléaire en 2019 le gaz confirme son rôle de source de production flexible, mobilisable rapidement, tout en étant moins émetteur de CO2 et plus compétitif que les autres moyens thermiques (charbon et fioul lourd). Pour la première année de fonctionnement de la zone unique en France (Trading Region France), le prix du gaz sur le marché de gros est en effet en forte baisse. En 2019 le prix moyen du MWh de gaz était de 13,6 €/MWh contre 23,2 €/MWh en 2018, passant même sous la barre de 8 €/MWh au mois de septembre.

Des infrastructures gazières au diapason de la transition énergétique

La hausse de la production d’électricité à partir de gaz naturel en France, Espagne, Italie et Allemagne, en remplacement de production à partir de charbon, a permis d’éviter l’émission de plus de 28 millions de tonnes de CO2 dans ces 4 pays, soit l’équivalent des émissions annuelles de près de 17 millions de véhicules1.
Pour accompagner la dynamique de production de gaz vert dans les territoires, les réseaux évoluent et adaptent leur fonctionnement aux demandes nouvelles des clients. En novembre 2019, GRTgaz a mis en service le 1er site pilote appelé « rebours », pour inverser les flux entre les réseaux de distribution et de transport de gaz. Une solution technique innovante qui permet d’optimiser l’injection de gaz renouvelable dans les réseaux, en offrant un exutoire supplémentaire et un accès aux stockages à la production de biogaz lorsqu’elle est excédentaire par rapport aux consommations locales. Fin 2019, on recense 123 sites de biométhane qui injectent dans les réseaux. Plus de 1000 projets sont par ailleurs inscrits au registre des capacités, ce qui représente l’équivalent de 5% de la consommation de gaz en France.

1Calcul sur la base du parc moyen 2020. Émissions de 130 g de CO2/km pour les véhicules neufs vendus en 2010 (source ADEME), parcourant 13 000 km/an.


CONTACT PRESSE
Emilie Grandidier : emilie.grandidier(at)grtgaz.com – tél. + 33 6 47 46 54 95