logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
La revue soGaz #3
Open Innovation Factory 2019
GRTgaz lance un programme inédit « L’Énergie des Possibles »

Perspectives du système gaz en France pour l’hiver 2016 / 2017

Le système gaz complémentaire du système électrique pour assurer la sécurité énergétique du pays.

Thierry Trouvé, Directeur général de GRTgaz, et Dominique Mockly, Directeur général de TIGF, ont présenté ce jour le « Winter Outlook 2016 / 2017 », réalisé pour la première fois en commun par les deux gestionnaires de réseaux de transport de gaz en France. En s’appuyant sur leurs conditions d’exploitation prévisionnelles et compte tenu des capacités d’entrée sur les réseaux et du niveau de remplissage des stockages à la fin de la campagne d’injection, les  opérateurs de réseaux n’anticipent pas de tensions particulières pour l’hiver à venir. En cas de pointe de froid1 les infrastructures gazières existantes devraient permettre aux fournisseurs de couvrir la consommation française avec un excédent de 680 GWh/j2, soit l’équivalent d’une puissance moyenne journalière de 28 GW.

Depuis le début du mois de  novembre 2016, des niveaux records de sollicitation du parc de production d’électricité fonctionnant au gaz (centrales à cycle combiné et cogénérations) ont été atteints pour soutenir le système électrique (puissance supérieure à 6,5 GW régulièrement appelée avec des pics à plus de 8,5 GW, et un niveau de 514 GWh de consommation journalière le 7 novembre dernier). A l’approche d’un hiver délicat pour le système électrique, le système gaz démontre son rôle indispensable dans la sécurité et la continuité de l’alimentation énergétique de la France. Il permet, d’une part, de contribuer à la production électrique pour faire face aux besoins en période de forte demande et, d’autre part, d’alimenter des systèmes de chauffage au gaz qui par nature n’accentuent pas la demande électrique à la pointe. Cette situation illustre le rôle important des solutions de chauffage au gaz (chaudières à condensation, micro-cogénération gaz...) pour réduire la sensibilité climat du système électrique et ainsi participer à son équilibre en période hivernale.

GRTgaz et TIGF rappellent que le bon fonctionnement du système gaz en hiver repose aussi sur une gestion optimale et diversifiée des approvisionnements par les fournisseurs de gaz, afin notamment de préserver des capacités de soutirage suffisantes tout au long de l’hiver.

La France peut d’ailleurs compter sur la fluidité accrue du système gaz, résultat d’une politique soutenue d’investissements depuis 10 ans pour renforcer la sécurité d’approvisionnement et la compétitivité du gaz (plus de 7 milliards d’euros investis respectivement par les opérateurs depuis 2005). La mise en place au 1er octobre 2015 du code de réseau européen portant sur l’équilibrage du système gaz a également permis de mieux responsabiliser les acteurs du marché.

La pointe de froid au risque 2 % correspond à une température basse 3 jours de suite telle qu’il s’en produit statistiquement tous les 50 ans.

1 La pointe de froid au risque 2% correspond à une température basse 3 jours de suite telle qu’il s’en produit statistiquement tous les 50 ans.
2 Valeur établie à partir des hypothèses suivantes : utilisation à 100% des capacités techniques des terminaux méthaniers de Montoir et de Fos-sur-Mer et utilisation à 50% des capacités techniques du terminal méthanier de Dunkerque LNG.


CONTACT PRESSE GRTgaz :