logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
La revue soGaz #3
Open Innovation Factory 2019
GRTgaz lance un programme inédit « L’Énergie des Possibles »

Le gaz renouvelable, vecteur majeur de la transition énergétique

Les stockeurs français lèvent le dernier verrou à la libre circulation du biométhane sur l’ensemble du réseau gazier.

Storengy et TIGF ont décidé de permettre l’injection du biométhane de 1re génération dans leurs stockages souterrains, suite à la réalisation conjointe d’études techniques. Cette décision, en augmentant de manière significative le potentiel d’injection de biométhane dans les réseaux, représente une avancée majeure vers l’atteinte des objectifs ambitieux fixés par l’Etat français. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte fixe à 10 % la part de gaz renouvelables dans les consommations à horizon 2030.

Les travaux menés par Storengy et TIGF sur les composants du biométhane injecté actuellement sur le réseau ont démontré que son intégration dans les stockages souterrains ne génère pas d’impact supplémentaire par rapport au gaz naturel. Sa composition étant susceptible d’évoluer, Storengy et TIGF, en tant qu’opérateurs responsables, maintiendront leur vigilance en procédant à des analyses régulières, et proposeront d'adapter, si nécessaire, les cadres réglementaires et normatifs, dans un souci de préservation de leurs infrastructures.

Cette avancée s’inscrit dans le cadre du développement de l’injection du gaz renouvelable dans les réseaux, qui passe notamment par la remontée de flux de biométhane des réseaux de distribution vers les réseaux de transport. A ce titre, GRTgaz lance deux sites pilotes (« rebours ») situés à Pontivy (Morbihan) et Pouzauges (Vendée), qui auront vocation à absorber les surplus de biométhane lorsque la production locale dépasse la demande. Ces deux unités s’inscrivent dans une dynamique territoriale du gaz et permettront de tester des configurations du réseau et des technologies différentes. Plus d’une trentaine d’installations de rebours pourraient être installées sur le réseau français d’ici 2025, représentant un investissement d’environ 100 M€ pour GRTgaz et de 10 M€ pour TIGF.

Ces développements au niveau des stockages et des réseaux de transport offrent de nouvelles opportunités pour accepter de nouveaux projets et apporter de la visibilité aux investisseurs en garantissant un débouché à l'énergie, source de rémunération principale pour les producteurs de biométhane. En 2016, les 26 sites d’injection de biométhane ont injecté 215 GWh dans les réseaux de gaz naturel soit 0,05% de la consommation de gaz française. A fin 2016, 241 projets sont inscrits en file d’attente de raccordements des installations d’injection de biométhane, dont 90% sur les réseaux de distribution, ce qui pourrait représenter 5 TWh/an de consommation, soit la consommation annuelle de 416 000 clients ou 22 000 bus roulant au gaz carburant issu du biométhane, le BioGNV.

 


GRTgaz dispose d’un outil conçu pour répondre aux attentes des producteurs de biométhane, Réso'Vert.
Accessible sur le site internet de GRTgaz, Réso’Vert se présente sous la forme d’une carte interactive qui permet de visualiser les endroits susceptibles d’accueillir des projets d’injection de biométhane sur le réseau de transport de GRTgaz.


CONTACT PRESSE GRTgaz :