logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Consulter le site Gas in Focus et la nouvelle édition 2017 - 2018
GRTgaz lance un programme inédit « L’Énergie des Possibles »
La revue soGaz #1
Le Rapport d’activité et de développement durable 2017
Lancement de la solution appygas

Lancement de l’Association France gaz renouvelables

8 partenaires réunis pour lancer l’Association France gaz renouvelables.

L’AAMF, les Chambres d’Agriculture France, le Club Biogaz ATEE, la FNCCR, la FNSEA, FRANCE BIOMETHANE, GRDF et GRTgaz lancent l’association France gaz renouvelables pour promouvoir la place des gaz verts dans le mix énergétique français. Ouverte et à but non lucratif, France gaz renouvelables entend fédérer les différentes initiatives liées à l’essor des gaz renouvelables et permettre la création d’un écosystème au sein duquel le monde agricole et le monde de l’énergie seront au service des territoires et de la transition énergétique.

Une association au service de l’agriculture et de la transition énergétique 
Les gaz renouvelables, à commencer par le biométhane, constituent des filières à la croisée des enjeux d’avenir de l’agriculture, des territoires, de l’énergie et du climat. Ils favorisent la complémentarité des territoires ruraux et urbains, de l’agriculture et de l’énergie. Les gaz renouvelables contribuent au développement d’une économie circulaire pour les territoires en permettant le traitement et la valorisation des gisements agricoles et des déchets (ménagers, industriels, agroalimentaires…) et en favorisant le développement d’une agriculture durable et pérenne économiquement.

L’ensemble des partenaires partage le constat que l’essor des gaz renouvelables reposera sur la capacité de mobilisation et de convergence d’un grand nombre et d’une grande diversité d’acteurs : monde agricole, territoires, gestionnaires d’infrastructures, industriels de l’énergie, des déchets et de l’eau, développeurs de projets, financeurs, filières techniques et installateurs, utilisateurs des gaz verts (bâtiment et mobilité verte, fournisseurs d’énergies…), ONG et société civile… L’ampleur de l’ambition nécessite de créer une adhésion politique et sociétale d’envergure, qui dépendra pour beaucoup de la capacité à rassembler, à structurer et animer cette communauté d’acteurs.

Un interlocuteur privilégié auprès des pouvoirs publics, des acteurs économiques et de la société civile
Dans cette perspective, 8 membres fondateurs représentatifs de cette diversité créent l’association France gaz renouvelables. Autour d’un centre de gravité agricole (FNSEA, AAMF et Chambres d’Agriculture France), elle regroupe des représentants majeurs des infrastructures gazières (GRDF, GRTgaz), les territoires (FNCCR), le think tank (France Biométhane) et la filière technique (Club Biogaz ATEE). L’association se veut ouverte à tous les partenaires qui partagent ses objectifs et souhaiteront la rejoindre.

Le Syndicat des Energies Renouvelables (SER), branche bioénergies, l'Association Française du Gaz (AFG), le Syndicat Professionnel des Entreprises Gazières Non Nationalisées (SPEGNN) ou encore Téréga (ex-TIGF) ont marqué leur intérêt pour la création de cette association, qui interviendra en pleine complémentarité de leurs actions.

Une filière jeune, dynamique et déjà compétitive
Au vu du dynamisme de la filière, l'ensemble des partenaires estime aujourd'hui qu’il est possible de porter à 30% la part du gaz renouvelable en France en 2030 en s'appuyant notamment sur le potentiel agricole important de notre pays. En 2030, on estime que près de 50 000 exploitants agricoles pourraient porter des projets de méthanisation, et ainsi gagner en compétitivité à travers un complément de revenu issu de la production d’énergie renouvelable.

À fin mai 2018, 56 sites de production de biométhane sont raccordés aux réseaux gaziers ; 12 sites ont été mis en service depuis le début de l’année. L’injection de biométhane dans les réseaux de gaz en France est en forte progression. Après avoir doublé entre 2016 et 2017, elle atteint 254 GWh sur les 5 premiers mois de l’année soit une forte hausse de 67% par rapport à la même période de l’année précédente. Plus de 400 projets sont aujourd’hui à l’étude sur l’ensemble du territoire français, ce qui pourrait porter la capacité d’injection à 8 655 GWh/an. En complément du biométhane, le Power to gas et la gazéification assureront également très bientôt une contribution essentielle au développement des gaz renouvelables en France.


CONTACT PRESSE GRTgaz :