logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
La revue soGaz #3
Open Innovation Factory 2019
GRTgaz lance un programme inédit « L’Énergie des Possibles »

Gaznat rejoint l'initiative européenne sur le gaz neutre en carbonne

21/05/2014

Le transporteur suisse a signé un accord avec GRTgaz et 4 autres TSOs européens pour un approvisionnement gazier neutre en carbone d’ici 2050.

Le 20 mai 2014, lors de la conférence annuelle sur le gaz Flame à Amsterdam, le GRT (gestionnaire de réseau de transport) suisse Gaznat a rejoint les 5 entreprises d’infrastructures gazières néerlandaise, belge, danoise, suédoise et française qui se sont engagées en 2013 à contribuer activement au développement d’un approvisionnement gazier neutre en carbone d'ici 2050. Les infrastructures gazières permettent de transporter et de stocker de l’énergie à une échelle inégalée par les autres réseaux énergétiques et sont, à ce titre, essentielles à la concrétisation des ambitions de l’Union européenne pour une économie pauvre en carbone.

Les dirigeants des entreprises d'infrastructures gazières européennes indépendantes Gasunie (Pays-Bas), Fluxys (Belgique), Energinet.dk (Danemark), Swedegas (Suède) et GRTgaz (France) se sont rencontrés à Amsterdam à l’occasion de la conférence annuelle sur le gaz Flame, où leur coopération a été élargie au GRT suisse Gaznat qui a été formellement admis en tant que nouveau membre.

Le CEO de Gaznat déclare : « Nous sommes fiers de devenir l'un des partenaires de cette coopération, qui vise à assurer un approvisionnement gazier 100 % neutre en carbone d’ici 2050. Nous avons tout à gagner à travailler ensemble. »

Ces sociétés collaborent par le biais de groupes de travail conjoints sur les sujets suivants :

  • le biométhane et les certificats verts ;
  • Le gaz (GNC - gaz naturel comprimé - et GNL - gaz naturel liquéfié -) en tant que carburant pour le transport routier et maritime ;
  • La technologie Power to gas.

Premièrement, ces entreprises d’infrastructures ont dressé le cadre régulatoire régissant l’injection de biométhane et ont réuni tous les principaux acteurs afin d’examiner ensemble les possibilités de mettre en place un marché de certificats verts commun, qui reliera les producteurs et les clients, y compris par-delà les frontières. Les partenaires ont également échangé des expériences sur la manière de transformer le biogaz en biométhane de façon à le rendre compatible avec les spécifications des infrastructures gazières.

Ensuite, le gaz naturel en tant que carburant pour le transport est un domaine qui fait l’objet de discussions et d’échanges de bonnes pratiques autour de cas concrets en rapport avec le GNC et le GNL. En effet, un usage plus uniforme de ces technologies à travers l’Europe est nécessaire pour libérer tout le potentiel écologique du gaz naturel.

Enfin, les partenaires s’attachent également à explorer le potentiel des technologies Power to gas, qui visent à consolider le lien entre les marchés de l'électricité et du gaz naturel. Les applications Power to gas permettront aux infrastructures gazières d’apporter davantage de flexibilité au marché de l'électricité, puisque ces infrastructures pourront stocker un surplus temporaire d'énergie éolienne et solaire pour qu’il puisse être utilisé ultérieurement, au moment voulu.


CONTACTS