logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Bilan gaz & gaz renouvelables 2020
Campagne de communication pour soutenir le développement des gaz renouvelables en France
Consulter le site Gas in Focus et l'édition 2020
Maquette d’information numérique et interactive Connect

Bilan gaz & gaz renouvelables 2020

04/02/2021

Un système gaz résilient qui progresse dans sa transition énergétique


Télécharger présentation à la presse du 4 février 2021

 

En 2020, la consommation de gaz en France enregistre une baisse de 7 % par rapport à 2019, marquée par l’effet d’un climat exceptionnellement doux, 2020 ayant été l’année la plus chaude jamais enregistrée en France depuis 1900. La situation sanitaire liée au Covid-19 a finalement eu un impact minoritaire sur l’évolution de la consommation française de l’année écoulée.

Bilan gaz & gaz renouvelables 2020 - chapitre de la conférence

France : la place de marché la plus compétitive d’Europe en 2020

La place de marché française, le PEG France, est devenue en 2020 la plus compétitive en Europe avec un prix moyen de 9,24 €/MWh durant l’année écoulée, soit 0,11 €/MWh de moins que le TTF, prix directeur en Europe. Cette compétitivité du marché de gros français, dans un contexte d’abondance de Gaz Naturel Liquéfié la majeure partie de l’année, est le résultat des investissements réalisés dans les infrastructures gazières et les mécanismes de marché pour créer la zone unique le 1er novembre 2018http://www.grtgaz.com/medias/communiques-de-presse/detail-actus/article/lancement-de-la-zone-de-marche-unique-du-gaz-en-france.html, au bénéfice des consommateurs français.

Centrales à cycle combiné gaz : une mobilisation significative pour soutenir le système électrique

Malgré une baisse de la consommation électrique sur l’année (-5 %), les centrales à cycle combiné gaz (CCG) ont tout de même été sollicitées en 2020 à un niveau soutenu (44 TWh). Flexibles et mobilisables rapidement, les CCG ont une nouvelle fois démontré en 2020 leur rôle clé pour équilibrer le système électrique français, notamment lors des pics de consommation ou pour faire face aux aléas des autres moyens de production.

Gaz renouvelables : percée de la méthanisation et émergence des filières hydrogène

La méthanisation confirme son fort développement avec 214 sites injectant sur les réseaux gaziers au 31 décembre 2020 (+74 % par rapport à 2019) pour une capacité totale de production de 3,9 TWh (+75 %), et 1 164 projets inscrits dans le registre de capacités. Sur le périmètre de GRTgaz, 21 sites raccordés sont en service.

Au cours de l’année écoulée, les opérateurs des réseaux gaziers se sont fortement mobilisés pour définir des schémas de réseau et apporter ainsi aux porteurs de projets une visibilité accrue. Ce travail inter-opérateurs s’est traduit par la validation de 145 zonages par la Commission de régulation de l’énergie fin 2020, tandis que 100 zones supplémentaires sont en cours d’étude. En parallèle, trois premiers sites de rebours à Noyal-Pontivy (Morbihan), Pouzauges (Vendée) et Mareuil-les-Meaux (Seine-et-Marne) sont désormais en service sur le réseau de GRTgaz, et permettent de remonter les surplus locaux de biométhane sur les réseaux de distribution vers le réseau de transport pour être acheminés vers un autre territoire et/ou stockés.

Dans le contexte de la publication des plans européens et français, l’année 2020 a été particulièrement active en matière d’hydrogène pour GRTgaz. Le démonstrateur de Power to gas Jupiter 1000 injecte des molécules d’hydrogène dans le réseau de transport depuis février 2020. GRTgaz a reçu jusqu’à la fin de l’année dernière 30 demandes de raccordement de projets de toute nature pour de l’injection de gaz de synthèse issu notamment de pyrogazéification et/ou d’hydrogène. Enfin, dans la perspective d’un réseau 100 % hydrogène à plus long terme, GRTgaz et dix autres gestionnaires d’infrastructures gazières ont présenté en juillet dernier leur vision du développement d’une « dorsale hydrogène » européenne, qui se traduirait par un réseau dédié de 3 300 km de canalisations hydrogène en France à l’horizon 2040.

En cohérence avec cette vision, GRTgaz et les gestionnaires de réseaux CREOS et Encevo ont lancé le projet mosaHYc, qui vise à créer une vallée hydrogène entre l’Allemagne, le Luxembourg et la France à travers la conversion de 70 km de canalisations gazières en une infrastructure de transport 100 % hydrogène.

Des investissements significatifs de GRTgaz malgré le contexte Covid-19

Dans ce contexte, avec 386 millions d’euros investis en 2020, GRTgaz a maintenu un niveau d’engagement financier important pour assurer la sécurité d’approvisionnement, entretenir et moderniser ses installations et accélérer son soutien à la transition énergétique. Sur ce dernier point, l’entreprise a investi l’année dernière 40 millions d’euros (+29 % par rapport à 2019) pour développer les gaz renouvelables et la décarbonation des usages.


1 PEG : un Point d’Échange de Gaz est une place de marché virtuelle où se retrouvent tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement du gaz pour effectuer leurs achats et ventes de gaz en gros. La France bénéficie depuis novembre 2018 d’une zone unique de marché.


CONTACT PRESSE
Chafia Baci : Contact e-mail – tél. + 33 1 55 66 44 88