logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Open Innovation Factory 2019
La revue soGaz #2
GRTgaz lance un programme inédit « L’Énergie des Possibles »

Bilan gaz 2018

Baisse globale de 5% des consommations, regain de la consommation dans l'industrie, décollage de la filière biométhane... : retrouvez toutes les informations clés du bilan gaz 2018.

Télécharger la présentation de la conférence de presse -24 janvier 2019


Avec 442 TWh, GRTgaz a enregistré en 2018 une baisse globale de 5% des consommations brutes de gaz naturel sur son réseau de transport. Cette évolution s’explique par des températures plus élevées et une moindre sollicitation des centrales de production électrique fonctionnant au gaz. La demande de gaz dans l’industrie continue de progresser pour la 5e année consécutive (+2% en 2018 et +4,4% entre 2014 et 2018). Les consommations brutes des distributions publiques ont diminué de 2% en 2018 mais restent stables en données corrigées des effets climatiques.

Une énergie toujours plébiscitée dans l’industrie
Le gaz représente 37% de la consommation d’énergie dans l’industrie. En 2018, de nouveaux sites industriels ont continué à convertir des installations fioul/charbon au gaz : c’est par exemple le cas de Saverglass dans l’industrie du verre (Feuquières ; Oise), de Naphtachimie dans la chimie (Martigues ; Bouches-du-Rhône), et de Cristal Union dans le sucre (Villers-Faucon ; Somme). Les conversions réalisées l’année dernière représentent un volume total de près de 2,5 TWh de consommation. L’ensemble des conversions réalisées depuis 2012 ont permis d’éviter l’émission de 2,2 Mt de CO2 en 2018.

Trading Region France (TRF) : des bénéfices déjà visibles
Grâce à un référentiel de prix unique en France, la TRF a permis aux consommateurs industriels du Sud du pays de bénéficier d’une baisse de prix d’environ 1,4 à 1,9 €/MWh, soit un gain annualisé proche de 80 millions d’euros. La TRF renforce l’attractivité du marché gazier français : GRTgaz compte 8% de clients expéditeurs supplémentaires depuis sa création le 1er novembre dernier. Les investissements engagés pour la zone de marché unique permettent également de renforcer la sécurité d’approvisionnement du pays, puisque 42% de capacités supplémentaires sont désormais disponibles pour assurer le transport de gaz entre le Nord et le Sud de la France.

Biométhane : une dynamique encore fragile mais bien réelle dans les territoires
Le déploiement du gaz renouvelable se poursuit avec 76 sites injectant du biométhane dans les réseaux gaziers à fin 2018 pour 714 GWh (+75% par rapport à 2017), et 661 projets recensés dans la file d’attente. Ce développement traduit une dynamique territoriale bien réelle pour cette énergie renouvelable, qui apporte des solutions concrètes en matière de politique énergétique, de politique agricole, d’aménagement du territoire, de valorisation des déchets et d’économie circulaire. Après les premières annonces liées à la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), la filière méthanisation est attentive à la clarification d’incertitudes liées aux objectifs de volume d’injection, aux prix de rachat ou encore aux modalités d’introduction d’appels d’offres.


CONTACT PRESSE GRTgaz :