logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Covid-19 - Les équipes de GRTgaz, mobilisées pour assurer  la continuité de service du réseau gaz

GRTgaz s’engage dans la restauration du Marais de Villers-lès-Roye

un engagement de longue durée entre GRTgaz et le CPIE Vallée de Somme.

Le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) Vallée de Somme,  la mairie de Villers-lès-Roye (80) et GRTgaz  ont signé une convention pour la gestion du marais de Villers dans le cadre du futur gazoduc  Artère du Santerre.

Signature Engagement GRTgaz - CPIE - Restauration du Marais de Villers-lès-Roye
De gauche à droite : Daniel Dufour, Directeur de projet à GRTgaz ; Catherine Quignon-le-Tyrant, Présidente du CPIE Vallée de Somme ; Jean-Claude Chellé, Premier adjoint au Maire de Villers-les-Roye.

La restauration du marais s’inscrit dans le projet de gazoduc Artère du Santerre qui  reliera les communes de Chilly (Somme) à Ressons-sur-Matz (Oise). Il permettra d’assurer l’alimentation en gaz naturel du nord de la France et de la Picardie en fluidifiant le réseau par le doublement partiel de la canalisation reliant Gournay-sur-Aronde (Oise) et Arleux-en-Gohelle (Pas-de-Calais).

Dans la conduite de ses projets, GRTgaz met tout en œuvre pour limiter l’impact de ses activités sur l’environnement et préserver les habitats des espèces faunistiques et floristiques locales. La pose d'un gazoduc est un aménagement qui s'inscrit dans la durée et suppose des liens étroits avec les territoires traversés. La restauration du marais s'inscrit parfaitement dans les actions de valorisation environnementales utiles et profitables aux habitants de Villers et des communes avoisinantes.

A compter de mars 2015, le CPIE Vallée de Somme sera responsable de la restauration et de la gestion écologique du marais dont GRTgaz assurera le financement sur une durée de 20 ans. Le CPIE Vallée de Somme mettra en avant ses compétences de valorisation et d’entretien des zones humides. Il réalisera des inventaires écologiques et rédigera un plan de gestion du marais. Les mesures d’aménagement mises en place profiteront à plusieurs groupes faunistiques (oiseaux, chiroptères, insectes, amphibiens). A l’été 2018, le marais deviendra un lieu accessible à tous.