logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Le Gaz. L’Énergie des Possibles. Une campagne inédite pour révéler toutes les innovations du gaz en faveur de la transition écologique

Une énergie AAA

Abondante, abordable et acceptable

Plan rapproché de tuyaux d'acheminement

Abondante, abordable et acceptable pour l’environnement, le gaz naturel joue un rôle majeur dans la transition vers une économie moins génératrice de CO2.

 

Une énergie naturelle

  • Le gaz naturel est issu de la transformation de matières organiques.
    Les réserves sont abondantes et les gisements souterrains ou sous-marins largement répartis.
  • Le transport du gaz vers les zones de consommation s'effectue de deux façons :
    • sous forme liquéfiée (GNL) à moins 160°C dans des navires méthaniers.
      Le GNL est ensuite regazéifié dans des terminaux spécialisés et injecté dans le réseau de transport ;
    • sous forme gazeuse dans des gazoducs enterrés en acier. Le gaz circule à une vitesse moyenne de 30 km/h sous une pression de 30 à 70 bars fournie par des stations de compression installées tous les 150 km  environ.
  • Le gaz est livré aux destinataires raccordés au réseau de transport :
    • les gros consommateurs industriels et les centrales de production d'électricité au gaz naturel ;
    • les réseaux de distribution qui assurent l'alimentation des particuliers, des collectivités et des entreprises ;
    • les stockages souterrains et les réseaux de transport adjacents.
 

La plus propre des énergies fossiles

Le gaz naturel est le plus léger des hydrocarbures : un atome de carbone pour 4 atomes d'hydrogène (CH4). Sa combustion n'émet ni suie, ni poussière, ni fumée. Elle génère 30 % de gaz carbonique (CO2) de moins que le fioul et 45 % de moins que le charbon, 2 fois moins d'oxyde d'azote (N0x) et très peu de dioxyde de soufre (SO2) responsable des pluies acides.

 

Des infrastructures discrètes

Les infrastructures de transport, de stockage et de distribution de gaz naturel sont essentiellement souterraines. Elles respectent les paysages et la tranquillité des riverains. Les installations de surface sont discrètes, peu polluantes et bien intégrées dans leur environnement.

 

Vers un âge d'or du gaz naturel

  • Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la consommation de gaz naturel devrait atteindre 25 % du portefeuille mondial d'énergie d'ici 2035 contre 21 % aujourd'hui, soit une demande de 5 100 milliards de m3  (Gm3).
  • La demande des pays émergents, la lutte contre le réchauffement climatique, le pic pétrolier atteint en 2006 selon l'AIE, la remise en cause du nucléaire après la catastrophe de la centrale de Fukushima au Japon, l'excellente complémentarité entre le gaz naturel et les énergies renouvelables (solaire, éolien, biomasse) pour produire de l'électricité sont autant de facteurs de croissance.