logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Pour faire gagner le BioGNV - Challenge EducEco 2017
Le Catalogue des Prestations au 1er janvier 2017 est en ligne !
Fonctionnement du réseau de transport de gaz en hiver
Val de Saône - Un programme pour assurer pour assurer la compétitivité  et la sécurité d'approvisionnement en France - Crédit photo : Jean-Luc Kaiser
Des solutions d’avenir pour la  transition énergétique - Biométhane, GNV, Power to Gas...

Situation et perspectives

 

Station de compression de Saint-Martin-de-Crau
 

Une consommation importante et bien orientée

  • La France est le 4e marché gazier européen avec une consommation de l’ordre de 50 Gm3, soit 10 % de la demande de l’Union européenne.
  • Dans les années à venir, la demande sera tirée par la production d’électricité via les centrales à cycle combiné gaz (CCCG). 11 centrales électriques à gaz fonctionnaient fin 2011. 10 autres centrales pourraient entrer en service d’ici 2020.
 

Des approvisionnements diversifiés

L’offre gazière française est importée à 98 % :

  • 70 % par gazoduc ;
  • 30% par GNL.

Son portefeuille de fournisseurs est l'un des plus diversifiés d'Europe. Les plus importants sont la Norvège, la Russie, les Pays-Bas, l'Algérie, le Nigéria et le Qatar.

 

Des infrastructures gazières enviables

  • La France offre la 3ème capacité de réception de gaz naturel liquéfié (GNL) d'Europe avec une capacité de regazéification de 24 Gm3/an répartis sur ses façades atlantique et méditerranéenne ;
  • Son réseau de transport est le plus long d'Europe. La France présente des interconnexions gazières importantes du fait de ses frontières avec cinq pays européens au nord et au sud, y compris via la Suisse avec l’Italie ;
  • Sa capacité de stockage est la 3ème d'Europe avec plus de 12 Gm3 de volume utile. Ces stockages permettent de sécuriser l'approvisionnement en gaz en période de pointe et facilitent les opérations d’arbitrage.
 

Une position clé

De par sa position géographique remarquable et ses infrastructures puissantes, la France cumule ainsi un marché domestique important et un marché de transit à fort potentiel.
Les grands projets engagés pour accroître les capacités de réception, de transport et d'interconnexion du gaz naturel liquéfié (GNL) témoignent du rôle stratégique de la France au cœur de l'Europe gazière.
Ces investissements amélioreront la fluidité entre les grandes zones d’équilibrage et faciliteront l'accès aux places de marché en plein essor.