logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
Maquette d’information numérique et interactive Connect
Déclaration de performance extra financière de GRTgaz
Panorama du Gaz renouvelable 2019
La revue soGaz #5

Arc de Dierrey et fouilles archéologiques

Portes-Ouvertes de la fouille à Chappes pour les journées européennes du patrimoine (Aube).

Depuis 2013 et jusque fin septembre 2015, des équipes d’archéologues de l’Inrap fouillent, sur prescription de l’Etat (Drac Champagne-Ardenne) les vestiges qu’ils avaient préalablement détectés sur le tracé du gazoduc Arc de Dierrey qui reliera Cuvilly (Oise) à Voisines (Haute Marne), soit environ 310 km. Au total quarante-six fouilles auront été menées dans le département de l’Aube, dont les données sont d’autant plus précieuses que le gazoduc traverse les plateaux crayeux et le Pays d’Othe, des territoires à l’écart des villes, peu impactés par les projets d’aménagement, et donc habituellement peu explorés par l’archéologie préventive. A l’occasion des journées européennes du patrimoine, l’Inrap et GRTgaz proposent une ouverture exceptionnelle au public de la fouille archéologique en cours à Chappes.

Les journées européennes du patrimoine sur l’Arc de Dierrey, ouverture exceptionnelle de la fouille archéologique à Chappes
Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015, de 10h à 12h et de 14h à 17h, l’Inrap et GRTgaz proposent des journées portes-ouvertes de la fouille archéologique en cours à Chappes : une belle occasion de découvrir la vie quotidienne à l’époque romaine et au Moyen-Âge aux abords de la Seine, ainsi que les métiers de l’archéologie. Visites commentées réalisées par les archéologues de l’Inrap.
Informations pratiques : une navette assurera l’accès à la fouille, à partir de Chappes (parking de l’Eglise) et de Fouchères (parking de la Mairie). Passages réguliers toutes les 30 minutes environ, à Chappes et à Fouchères. Prévoir des chaussures adaptées aux conditions de chantier. L’Entrée est libre.

A Chappes, des traces de la vie quotidienne jusqu'au Moyen Âge
La fouille réalisée à Chappes au lieu-dit « La Planchotte » a permis de mettre au jour plusieurs vestiges, représentant trois phases d'occupation humaine. Deux fosses de chasse et deux sépultures, attribuables à une phase chronologique entre le Néolithique et l’âge du bronze, ont été découvertes. Un habitat gallo-romain, avec ses fosses, caves et bâtiments sur poteaux, s'est ensuite installé sur le plateau, à distance de la Seine. Enfin, sur le bas de pente, proche du lit de la Seine, les archéologues de l’Inrap ont identifié une occupation datée du Moyen-Âge.

Un site d’activité(s) artisanale(s) au Moyen-Âge?
Les archéologues mettent au jour plusieurs fonds de cabane datés du Moyen-Âge. Ils se présentent sous la forme de fosses peu profondes à fond plat, habituellement utilisés pour les activités artisanales. Les archéologues ont retrouvé les traces d’un poteau dans chaque fond de cabane, celui-ci pouvait servir à supporter une armature, à tenir une potence, … L'abondance d'ossements d'animaux découverts dans ces fosses interroge : s'agit-il de boucherie, de production d’objets en os (tabletterie) ? A proximité, des fosses de déchets comblées d'argile cuite ont été identifiées ainsi que deux structures empierrées, probablement des fours, mais leur forme atypique nécessitera des analyses complémentaires afin d’en déterminer la fonction avec certitude.

Des sépultures isolées
Au Moyen-Age, les défunts sont habituellement enterrés au sein de nécropoles ou cimetières. Or, à Chappes, les archéologues ont étudié quatre tombes à inhumation qui semblent répondre à une pratique funéraire rare, celle d'être inhumé dans une aire d'habitat ou d'artisanat. L’observation des ossements a d’ores et déjà permis à l’anthropologue d’identifier deux hommes et une femme ; Le quatrième individu, d’âge adulte, restera de sexe indéterminé car ses os sont mal conservés. Du fait de l’'absence d’objets dans les sépultures, les archéologues devront attendre les résultats d’analyse d’une datation au carbone 14 pour déterminer si les quatre sépultures sont contemporaines du site artisanal découvert.


CONTACT PRESSE :