logo GRT GAZGRT gaz - construisons le transport de demain
La revue soGaz #4
Crédit photo : FFRandonnée
Consulter le site Gas in Focus et la nouvelle édition 2019
Open Innovation Factory 2019
GRTgaz lance un programme inédit « L’Énergie des Possibles »

Travaux

GRTgaz intervient sur son réseau régulièrement pour des opérations de maintenance, ce qui peut entrainer des indisponibilités de capacités pour les clients expéditeurs.
Retrouvez dans cette section le programme travaux prévisionnel et la description des travaux réalisés par GRTgaz.

  • Programme travaux (à titre d’information)

    Le programme travaux de référence
    Le programme travaux de référence édité en mars de l’année n constitue un engagement de GRTgaz vis à vis de ses clients. Ce programme peut encore être aménagé, en respectant un préavis de 2 mois par rapport à la date des travaux, et le niveau de restriction évolue jusqu’à J-5 avant la date des travaux considérés.

    Chaque expéditeur a accès jour par jour aux restrictions correspondantes via son portail TRANS@ctions. Le programme travaux est également disponible sous Smart GRTgaz. Cette information est mise à jour au quotidien.

    Les travaux et l'impact sur la capacité opérationnelle [nouveau]


    Le programme travaux prévisionnel pour l’année suivante
    Avant la publication officielle en mars, du programme travaux pour une année n, GRTgaz publie les grandes lignes de celui en octobre puis en décembre de l’année n-1.
    Cette publication est effectuée par mail et à titre indicatif. Elle vous permet notamment d’anticiper vos programmes pour l’année suivante.

    Les programmes sont téléchargeables à titre d’information ci-dessous :

    GRTgaz vous propose plusieurs fichiers d’aide à l’utilisation du programme travaux :

    Webinar Programme travaux 2020


    Rappels :

    Seules les restrictions publiées sur TRANS@ctions (CMNTt, CPRTt) sont contractuelles.

  • Comment se traduit la politique de maintenance dans le programme travaux ?

    Les opérations de maintenance peuvent induire des restrictions de capacité.
    Les expéditeurs sont tenus informés des réductions de capacités au travers du document « Programme travaux ».

    Le programme travaux de l’année n comprend :

    • Des essais et contrôles de bon fonctionnement,
    • La part annuelle du programme d’inspection du réseau,
    • Une prévision de réparations à traiter immédiatement, suite aux inspections de l’année n,
    • Des réparations planifiées suite aux inspections de l’année n-1,
    • Les opérations de raccordement des ouvrages neufs.
  • Quelles sont les principales échéances du programme travaux ? (calendrier indicatif)

    Schéma des principales échéances du programme travaux

    L’enquête expéditeurs relative aux prévisions

    Cette enquête permet de vérifier la compatibilité entre les travaux programmés, les flux envisagés sur le réseau et le remplissage des stockages en vue de l’hiver suivant.

    La qualité des réponses adressées par les expéditeurs est donc déterminante car elle influe directement les choix de programmation des travaux par les équipes de GRTgaz.

  • Quels sont les travaux que GRTgaz réalise sur son réseau de transport ?

    Il existe 3 grandes familles d’interventions :

    • Les actions de maintenance préventive (essais, inspections, etc.) ;
    • Les actions de réparation (en fonction des résultats des inspections ou suite à une agression d’un ouvrage par un tiers par exemple) ;
    • Les actions destinées à accroître les capacités futures (réalisation de nouveaux ouvrages, et raccordement de ceux-ci sur le réseau existant par exemple).
  • Pourquoi GRTgaz inspecte-t-il son réseau de transport ?

    La politique de maintenance de GRTgaz a pour finalité d’assurer :

    • La sécurité des personnes et des biens ainsi que la préservation de l’environnement,
    • La disponibilité et la fiabilité des ouvrages,
    • La maîtrise dans le temps de l’état des ouvrages,
    • Le respect des exigences légales et réglementaires. Le Nouveau Règlement de Sécurité (NRS) du 4 août 2006 définit des prescriptions relatives à la vérification de l’aptitude au service des canalisations. Cette vérification de l’ensemble du réseau doit être réalisée selon un cycle décennal.

    Cette politique se traduit par :

    • Un plan de maintenance préventive (surveillance des travaux de tiers, contrôles de bon fonctionnement  …),
    • Un programme d’inspection qui concerne l’ensemble du réseau de transport, soit près de 32 000 km de canalisations. Ce programme a pour objet de détecter et réparer les défauts susceptibles d’affecter l’aptitude au service des canalisations. De nouvelles inspections sont ensuite programmées afin d’assurer une surveillance continue de l’état du réseau.

    Les ouvrages neufs sont traités suivant les mêmes principes : une inspection initiale permet de vérifier que leur réalisation est conforme aux attentes de GRTgaz en terme de sécurité et de tenue à la pression. 

  • Comment sont inspectées les canalisations du réseau de GRTgaz ?

    Les inspections sont réalisées soit par :

    • Des Mesures Electriques de Surface (MES) permettant de détecter les défauts du revêtement de la canalisation depuis la surface du sol sans déterrer l'ouvrage.
    • Des pistons instrumentés circulant dans la canalisation et pouvant directement localiser, identifier et dimensionner les défauts de la canalisation.

    A l’issue du diagnostic, des terrassements permettent de confirmer le défaut et de le réparer.

    Les principaux types de pistons instrumentés sont :

    • Les pistons instrumentés de contrôle géométrique. Ces outils sont utilisés pour détecter les variations de diamètres des tubes (changements de catégories de la canalisation, présence de réductions, enfoncements, ovalisation,...). Les technologies employées pour ces pistons sont principalement basées sur des dispositifs mécaniques ou électromagnétiques.
    • Les pistons instrumentés détecteurs de perte de métal. Ils détectent les corrosions et griffures. D’une façon générale, les pistons instrumentés détecteurs de perte de métal à fuite de flux magnétique (MFL) sont les outils les plus couramment employés. Le principe consiste à générer un champ magnétique élevé dans la paroi de la canalisation à l’aide d’aimants permanents ou d’électro-aimants puis à mesurer la densité du flux magnétique "s’échappant" de la paroi en présence de défauts d’épaisseur.

    Les Mesures Electriques de Surface (MES) comprennent les opérations suivantes :

    • Détermination des zones à risque de corrosion issue d’une analyse de facteurs de risque,
    • Recherche de défauts de revêtement au pas à pas sur ces zones,
    • Sélection et réalisation des terrassements nécessaires,
    • Expertise des atteintes au revêtement et des éventuelles atteintes au métal révélées.
  • Quels sont les principes régissant le diagnostic et la réparation des défauts ?

    Le diagnostic et la réparation s'appuient sur des règles qui sont rassemblées dans un document public, appelé Code ARD (Analyse et Réparation des Défauts), autorisé d’emploi par les autorités administratives.

    Ce code couvre les principes méthodologiques suivants :

    • Validation des critères d’analyse des défauts,
    • Qualification des techniques de réparation,
    • Mise en œuvre opérationnelle des critères d’analyse et des techniques de réparation de défauts.

    Tous les défauts sont systématiquement caractérisés et leurs dimensions sont comparées avec le critère d’analyse correspondant en vue de déterminer leur acceptabilité.

  • Quelles sont les techniques de réparation des défauts utilisées par GRTgaz ?

    Les méthodes de réparation sont diverses et vont du rechargement par soudage à la pose d’un manchon, voire au remplacement d'une portion de tube.

  • Combien de temps dure la réparation d’un ouvrage ?

    Actuellement, les corrections sont planifiées sur environ 2 ans afin de limiter au mieux les indisponibilités et donc les restrictions de capacité, et de les rendre compatibles avec les contraintes d’exploitation.